La Convention européenne de la jeunesse adopte une Constitution citoyenne

Les 150 membres de la Convention européenne de la Jeunesse, représentants d’organisation de jeunesse en provenance de 38 pays du continent, ont adopté une Constitution citoyenne pour l’Europe. L’assemblée s’est réunie de jeudi à dimanche au Parlement européen et à la Maison de la Région Grand Est.



Strasbourg, 12 mars 2017Dans la Constitution, la Convention présente sa vision d’une Europe refondée :
un Etat fédéral et démocratique capable de protéger ses citoyens. La Convention européenne de la Jeunesse adresse un message aux responsables politiques du Continent : nous avons besoin de changement. “Les jeunes souhaitent à la fois renforcer l’Union européenne et la rendre plus transparente, proche de ses citoyens” avance Jérôme Quéré, président des Jeunes Européens - France.

Avec ce texte, les représentants de la jeunesse du continent prennent en main les problématiques urgentes rencontrées par l’UE :
- En réponse à la crise migratoire, ils proposent un régime d’asile européen, répartissant l’accueil des réfugiés selon les capacités des Etats.
- Une Agence européenne de Cyber Protection verrait le jour pour prendre de front le problème de la cybercriminalité et de la désinformation en ligne.
- Un Ministère des Affaires Étrangères, des ambassades européennes et une armée de l’UE assurera la mise en commun des efforts européens sur la scène internationale.

Les délégués de la Convention ont pris position dans le débat actuel sur l’intégration européenne. Ils ont tenu à protéger la liberté de circulation et ont rejeté toute possibilité de dérogation (les fameux ‘Opt-out’) pour les Etats membres. Ils ont également déclaré la citoyenneté européenne ouverte à tous ses habitants, s’il est “démontré qu’ils s’engagent à respecter et à promouvoir les valeurs et les droits de l’Union européenne”.

La Constitution donne plus de pouvoir à l’Union. Elle approfondit également sa légitimité démocratique et sa transparence vis-à-vis des citoyens. L’Union se transforme en fédération d’Etats, avec un gouvernement contrôlé par un Parlement et un Sénat - en remplacement du Conseil européen.

La Convention a choisi d’innover dans son format, pour maximiser l’engagement de ses membres et faciliter l’émergence d’idées nouvelles. La politique européenne est trop souvent réduite au plus petit dénominateur commun entre ses acteurs. Au contraire, la Convention européenne de la Jeunesse a choisi de faire émerger un consensus puissant. C’est pour cette raison que avons noué un partenariat avec le Malik Management Institute, dont la méthodologie, dite Syntégration®, fait varier les modes d’expression et tire le meilleur parti du groupe.

Les Jeunes Européens ont désigné la Convention comme le point de départ d’un large mouvement engagé pour la refonte du projet européen. 16 ambassadeurs ont été nommés pour diffuser et promouvoir la Constitution dans leurs pays et leurs organisations. Les Jeunes Européens défendront le texte devant la société civile française aux Etats Généraux de l’Europe, rassemblés à Lille ce 18 mars. Ils s’en feront également les portes-voix dans les rues de Rome le 25 mars prochain, lors de la manifestation européenne organisée pour les 60 du traité de Rome.



A propos :
Les Jeunes Européens rassemblent 1 000 membres en France et 30 000 en Europe. Ils se mobilisent sur le terrain, dans les écoles et sur le web pour rapprocher l’Europe de ses citoyens. Le projet de Convention européenne de la Jeunesse est porté par les Jeunes Européens - France, section française des Jeunes Européens - Fédéralistes.

Le texte final de la Constitution sera disponible ce vendredi 18 mars sur www.youthconvention.eu
Photos disponible sur www.youthconvention.eu/media

Contact:
FR: Théo Verdier via communications@youthconvention.eu